Népal Protégeons la santé de ces travailleurs oubliés

Depuis le tremblement de terre de 2015 qui a sinistré les campagnes, Katmandou connaît un exode rural massif. Des milliers de tonnes de déchets qui découlent de cette urbanisation galopante. Pour survivre, les plus pauvres ont pris en charge de manière informelle la gestion de ces déchets.

Dans la décharge de Sisdole, les mains dans les ordures sans aucune protection, ces hommes et ces femmes mettent leur vie en danger.
Les maladies de peau, les problèmes respiratoires, les blessures graves et même les accidents mortels font partie du quotidien. Sans mentionner, les risques d’infection du VIH ou de l’hépatite C et un taux de fausse-couches plus élevé pour les femmes. Et afin de limiter la propagation des infections dans la vallée, les autorités aspergent sur la décharge un pesticide hautement toxique, sans distinction entre déchets et travailleurs.

Etat des lieux

20%

Des cas de choléra dans la vallée de Katmandou identifiés près des décharges.

Nos actions

6 480

Travailleurs concernés par nos actions sur deux ans.

Reportage dans le 20h de TF1

Nos axes d'intervention

1) Soigner grâce à la distribution de médicaments, la formation de personnel médical et la réhabilitation de 3 centres de santé.

2) Prévenir les risques sanitaires via la distribution de matériel de protection et la sensibilisation des travailleurs à des pratiques moins exposantes pour leur santé.

3) Défendre et accompagner les plus démunis en menant des actions de plaidoyer et en intervenant comme médiateur entre les communautés.

Témoignage dU coordinateur de programmeGUILLAUME FAUVEL

« Le problème c’est que tous les types de déchets sont mélangés. Il y a des déchets organiques, sources de proliférations bactériennes. Il y a les déchets toxiques issus de résidus électroniques ou de produits chimiques. Et puis, il y a aussi des déchets médicaux qui peuvent blesser les personnes et générer de potentielles contaminations. C’est un danger pour les travailleurs des décharges mais aussi pour les gens qui habitent à côté de ces zones insalubres. » 

Votre don rend ce projet possible

Ce projet ne bénéficie d’aucune subvention.
Il ne dépend que de l’engagement de nos donateurs.

­ 150 €

10 masques de protection + 2 filtres

­ 200 €

10 sessions de sensibilisation pour un groupe de travailleurs des déchets

­ 320 €

1 mois de médicaments pour 1 centre de soin

Nos programmes au Népal depuis 1995

08 Août 95 Ouverture d'un programme de santé communautaire et de prévention du sida.
04 Juin 07 Premier projet combinant accès aux services de santé et microfinance dans 12 cantons du district du Sindhupalchok.
25 Avr 15 Intervention d'urgence suite au séisme
01 Mar 16 Début du programme de reconstruction post-urgence au Sindhupalchok.
08 Juin 17 Début du programme gestion des déchets dans la vallée de Kathmandu.